Que fait un maçon d’ouvrages en briques réfractaires?

Un maçon d’ouvrages en briques réfractaires est quelqu’un qui restaure ou remplace le revêtement des appareils de chauffage, des fours et des bassins en installant des briques réfractaires, un isolant, un module, une matière coulable, une matière plastique ou un revêtement de céramique pour protéger les structures contre les hautes températures. Il s’agit d’un métier spécialisé.

Compétences professionnelles, intérêts et valeurs
  • s’adapter à l’environnement du chantier
  • utiliser et effectuer l’entretien des outils réfractaires et de l’équipement
  • démolir la maçonnerie réfractaire
  • poser des briques réfractaires
  • couler le béton réfractaire
  • préparer des matières coulables en poudre, la gunite, et le revêtement de la soudure céramique
  • poser des matières réfractaires par serrage plastique
Quelle préparation et quelle formation sont requises?

La qualification minimale pour l’entrée dans ce métier est le Certificat de qualification de Briqueteur-maçon (401A).

De nos jours, l’industrie recherche des maçons qui sont qualifiés en installation de matières réfractaires pour les convertisseurs, les générateurs gaz chaud, en revêtement et réparation d’appareils de chauffage et de convertisseurs et autres procédés réfractaires. Selon les demandes de l’industrie et ses recommandations, le métier de maçon d’ouvrages en briques réfractaires est devenu un programme spécialisé de maçonnerie et un métier non réglementé en vertu de la Loi de 1998 sur l’apprentissage et la reconnaissance professionnelle. Il comprend 4 000 heures de formation pratique et 240 heures de formation théorique, et l’admissibilité se limite aux briqueteurs-maçons qualifiés. Un certificat d’apprentissage est émis lorsque ce programme d’apprentissage est terminé avec succès. Ce nouveau métier est à l’heure actuelle inadmissible dans le cadre du crédit d’impôt pour la formation en apprentissage. Le code 7281 de la CNP s’applique à ce métier.

Wildcard SSL Certificates